Comprendre les fichiers et dossiers

Introduction #

Les fichiers et les dossiers sont la base de l’organisation des données de nos ordinateurs. Comprendre ces concepts est essentiel et devrait être enseigné dès l’école primaire. Dans cet article, nous allons explorer en profondeur ce que sont les fichiers et les dossiers, pourquoi ils sont importants, et comment les utiliser de manière optimale pour améliorer votre expérience informatique.

Dans cet article, nous utilisons une série de synonymes :

  • Fichier – Document
  • Extension – Type
  • Dossier – Répertoire
  • Programme – Application – Logiciel

Fichiers vs Dossiers #

Un fichier est du contenu informatique. Cela peut être une vidéo, une photo, un morceau de musique ou encore un document. Il est stocké sur un disque dur d’ordinateur, un serveur, une clef USB ou un CD et prends une certaine taille exprimée en octets (ou bytes en anglais). Chaque fichier est caractérisé par un nom suivi d’une extension, déterminant son type et le programme requis pour son ouverture.

Un dossier est un contenant informatique. Le dossier (ou répertoire) est utilisé pour classer les fichiers et les organiser en arborescence de fichiers (avec dossiers, sous-dossiers, sous-sous-dossiers,…). Un dossier n’a pas d’extension et ne prends pas de taille sur le disque.

Système d’exploitation #

Quelle que soit le système d’exploitation que vous utilisez (Windows, macOS, iOS, Android,…), celui-ci est composé de toute une série de fichiers et de dossiers utiles à son fonctionnement. Une installation Windows 10 de base contient environ 40.000 dossiers et 150.000 fichiers pour un total de 20-30GB. Windows et macOS ont été conçus pour que les utilisateurs naviguent dans les fichiers et dossiers via l’Explorateur de Fichiers sur Windows et le Finder sur macOS. L’un ou l’autre vous permettent de naviguer à la racine de votre disque dur (Disque local C sur Windows et Macintosh HD sur macOS) et d’y voir les quelques dossiers de base de votre système.

Dossiers de base de Windows 10/11 #

Sur Windows l’explorateur de fichiers est représenté par une icone de dossier jaune dans votre barre de tâche. Si vous cliquez sur « Ce PC », vous verrez votre disque local (C:), il s’agit du disque dur dans votre ordinateur. Si vous double-cliquez sur votre disque dur vous verrez les dossiers suivants :

  • Windows : ce dossier contient tous les fichiers nécessaires à Windows tels que les icones, les polices de caractères et bien d’autres choses. Les utilisateurs ne sont pas censés toucher à ce dossier ni à aucun de ses sous-dossiers mais y ont accès.
  • Programmes : ce dossier contient tous les fichiers nécessaires aux programmes installés sur l’ordinateur telles que Microsoft Word, Google Chrome ou la calculatrice. En fonction de la langue de votre système d’exploitation, le dossier peut porter un autre nom tels que Program Files en anglais. Vous verrez également un deuxième dossier avec le suffixe (x86) ou (x64), cela est du car Windows stocke séparément les application 64bits et 32bits par convention. Les utilisateurs ne sont pas censés toucher à ce dossier ni à aucun de ses sous-dossiers mais y ont accès.
  • Utilisateurs : ce dossier contient un dossier par session d’utilisateur (et éventuellement un dossier Public). Chaque utilisateur n’a accès qu’à son sous-dossier et c’est à cet endroit qu’il est censé stocker ses fichiers. Par défaut une série de dossiers de base sont crées dans le dossier de chaque utilisateur ; Bureau, Documents, Images, Téléchargements, Musique, Vidéos, etc… Chaque dossier utilisateur contient également un dossier caché par défaut, nommé « AppData » qui contient les données d’applications propres à l’utilisateur.

Vous verrez surement d’autres dossiers à la racine de votre disque local (C:). Ne vous inquiétez pas, de nombreux processus et applications créent des dossiers Logs, Temp, Data ou autres. Il est conseillé de ne pas effacer des fichiers ou dossiers en dehors de votre dossier utilisateur (à moins de savoir ce que vous faites).

Dossiers de base de macOS #

Sur macOS, le Finder est l’icône bleu-blanche avec un smiley totalement à gauche de votre dock. En cliquant dessus vous mettrez votre Finder en premier plan. Dans la barre d’outils en haut de l’écran, dans le menu « Aller » ou « Go » en Anglais vous pouvez naviguer votre Mon ordinateur, puis Macintosh HD, il s’agit du disque dur dans votre ordinateur. Si vous double-cliquez sur votre disque dur vous verrez les dossiers suivants :

  • System : ce dossier contient tous les fichiers nécessaires à macOS tels que les icones, les polices de caractères et bien d’autres choses. Les utilisateurs ne sont pas censés toucher à ce dossier ni à aucun de ses sous-dossiers mais y ont accès.
  • Applications : ce dossier contient les applications installées sur l’ordinateur. Tous les utilisateurs y ont accès et dans de nombreux cas, il suffit de déplacer un fichier .app vers ce dossier pour installer une application sur macOS.
  • Library : ce dossier contient les configurations des applications du dossier ci-dessus. Par convention macOS range séparément le fichier éxécutable de l’application et les fichiers de configuration de celles-cis. Les utilisateurs ne sont pas censés toucher à ce dossier ni à aucun de ses sous-dossiers mais y ont accès.
  • Utilisateurs : ce dossier contient un dossier par session d’utilisateur (et éventuellement un dossier Public). Chaque utilisateur n’a accès qu’à son sous-dossier et c’est à cet endroit qu’il est censé stocker ses fichiers. Par défaut une série de dossiers de base sont crées dans le dossier de chaque utilisateur ; Bureau, Documents, Images, Téléchargements, Musique, Vidéos, etc… Chaque dossier utilisateur contient également un dossier caché par défaut, nommé « UserLibrary » qui contient les données d’applications propres à l’utilisateur.

Par défaut le Finder de macOS est très minimaliste, avec toutes les options cachées. Nous conseillons d’effectuer les opérations suivantes pour mieux s’y retrouver dans le Finder :

  • Finder > Paramètres – Barre Latérale ; cocher tous les éléments à afficher dans la barre latérale.
  • Affichage > Afficher la barre d’état ; pour voir le nombre d’éléments dans chaque dossier actif
  • Affichage > Afficher le chemin d’accès ; pour voir le chemin d’accès de chaque dossier actif

Les différents types de fichiers #

Plus haut nous évoquions que chaque fichier est caractérisé une extension. L’extension du fichier sert à informer votre système d’exploitation comment interpréter le fichier, quel est son langage informatique et avec quel programme ouvrir le fichier.

Quand vous double-cliquez sur un fichier, celui-ci va s’ouvrir dans l’application définie par défaut pour l’extension du fichier. Par exemple, un fichier.doc ou fichier.docx s’ouvre par défaut avec Microsoft Word. D’autres programmes comme Wordpad, OpenOffice ou Pages sont capables d’ouvrir un fichier.docx. Cependant, si vous essayez d’ouvrir un fichier.docx avec d’autres programmes non conçus pour cette extension, votre fichier sera illisible. Ci-dessous un exemple d’un fichier.docx ouvert avec le programme NotePad sur Windows.

Les applications par défaut #

Dans certains cas, vous ne disposez d’aucune application par défaut pour ouvrir une extension, dans ce cas votre ordinateur vous demandera quelle application utiliser. Ce concept laisse souvent l’utilisateur en perplexe et en difficulté. Illustrons avec deux exemples :

L’exemple le plus classique est un utilisateur qui veut ouvrir un fichier.docx alors qu’il n’a aucun logiciel de traitement de texte compatible installé sur son système d’exploitation. Dans ce cas, il ne sait tout simplement pas ouvrir le fichier à moins d’installer Microsoft Office ou Apple Pages.

Un autre exemple très récurrent concerne les PDF. L’utilisateur veut ouvrir son PDF avec Adobe Reader DC, pour pouvoir le signer électroniquement. Seulement l’application par défaut configurée est Google Chrome pour les PDF sur son système d’exploitation. En conséquence il doit systématiquement faire un clic-droit sur le fichier.pdf, choisir ouvrir avec > Adobe Reader DC pour arriver à ses fins.

L’enjeu des applications par défaut #

Si vous êtes un développeur d’application, vous avez tout intérêt à ce que les utilisateurs utilisent votre application plutôt qu’une alternative. Il est donc monnaie courante qu’un pop-up soit programmé au démarrage d’une application pour suggérer à l’utilisateur de la configurer par défaut. Ne vous faites pas avoir par cette guerre des logiciels, adapter vos applications par défaut en fonctions de vos besoins. Ci-dessous nous expliquons comment faire pour macOS et Windows.

Application par défaut sur Windows 10/11 #

Dans les paramètres Windows, rubrique Applications, vous pouvez choisir quelle est l’application à utiliser par défaut par type de fichier (extension). Cependant cette méthode est assez complexe et fastidieuse. Nous recommandons de suivre les étapes suivantes pour changer l’application par défaut pour un type de fichier donné dans Windows :

  1. Localiser votre fichier dans l’Explorateur de Fichiers
  2. Faites un clic-droit > Propriétés
  3. A côté de « S’ouvre avec » vous verrez l’application par défaut pour cette extension
  4. Cliquez sur « Modifier » pour choisir une nouvelle application
  5. Confirmer en cliquant sur « Définir par défaut »

Application par défaut sur macOS #

Les fichiers PDF #

Le format PDF à été conçu pour afficher des documents de manière indépendante du logiciel, du matériel et du système d’exploitation où ils ont été initialement créés. Exemple : vous créez un contrat sur Word, avec du texte mis en forme en couleur et dont les polices ont été modifiées. Vous envoyez ce contrat .docx à votre client. Si sa machine ne dispose pas Word, il ne pourra ouvrir le document, tout simplement. Si il dispose d’une ancienne version de Word ou n’a pas les même polices installées que vous, le document s’affichera différemment. En plus il pourra modifier le document. La bonne pratique est de préparer votre document sur Word, de l’exporter en PDF et d’envoyer ce fichier .pdf à votre client.

Les PDF sont donc des documents comme les autres, nous conseillons de les sauvegarder dans le cloud comme les documents Office. Cependant, choisir le cloud e Microsoft ou un autre cloud n’apporte aucun avantage particulier.

Les fichiers exécutables #

Parmi tous les fichiers, certains exécutent une instructions quand on double-clique dessus.